Avertir le modérateur

22/05/2012

Coup de Poker à Gibraltar ??

Bonjour à tous,


Le vent commence a mollir et la mer a s'assagir. Cela fait du bien pour les oreilles!!!Les grandes DSC_4565.JPGmanoeuvres en mer d'Alboran ou on a vu les  7 bateaux sillonner le plan d'eau du nord au sud et de l'est à l'ouest de façon, très désordonnée, pour trouver un meilleur angle ou un courant moins défavorable n'ont sans doute servi à rien pour changer le classement.

Cela pourrait être très different aujourd'hui avec la pétole qui s'installe dans le détroit de Gibraltar. de quoi gagner ou perdre beaucoup pour les plus chanceux ou les plus malins, c'est selon.

A bord de groupe Bel, nous restons confiants et concentrés pour faire marcher le bateau au plus vite. Il nous faudra, nous aussi un brin de chance, et quelques neurones en bon état de marche.

 Kito & the Smilers

21/05/2012

Dans le vif du sujet !

Bonjour à tous
Avec nos bateaux si plaisants et véloces aux allures portantes, nous sommes quelque peu blasés des conditions proposées par cette Europa Warm up et encore"Warm", il faut le dire vite!!!
Hier soir, nous avons eu jusqu'à 43 noe uds à affronter au large de Benidorrm. Nous étions alors en DSC_4477.JPGcompagnie de Cheminée - Poujoulat et Acciona à moins d'un mille. Ca change de la pétole orageuse de la première journée.

Cette nuit, nous attaquons l'epreuve de montagne avec la mer d'Alboran à se coltiner au louvoyage. la mer est deja forte meme si le vent reste provisoirement modéré.
Ca cogne dur et cela devrait durer au moins 24h
On ne voit pas bien comment reprendre des milles aux bateaux devant mais avec la med, on sait qu'on peut s'attendre à tout... sauf à des allures de portant. On ne sais toujours pas si on est champions????


Kito & the Smilers

20/05/2012

Top vidéo : Les meilleurs supporters de Montpellier sont en mer !

Message du bord - Sacrée mediterranée !

Bonjour à tous,

Bon la Méditerranée reste fidèle à sa réputation.
Kito de Pavant, europa warmup, groupe BelOn s'attendait à cette situation aléatoire et nous sommes servis!!!!!
Hier soir, tout allait bien. Nous avions une belle vitesse et notre attaque sous le vent de la flotte nous permettait d'être dans une position enviable mais à la tombée de la nuit, la pétole s'est installée et nous avons perdu de vue nos petits camarades. Et les grands aussi...

Toute la nuit , il a fallu se battre pour se sortir des nuages orageux et pour l'instant, c'est eux qui gagnent. Il pleut et le vent, quand il y en a, est particulierement instable.
Bref, pas top... On s'attend a un classement catastrophique.
Bises à tous
Kito & the smilers

14/05/2012

Groupe Bel est arrivé à Barcelone !

Départ imminent de l'Europa Warm'Up ! Parti dimanche après-midi de Port Camargue, Groupe Bel est arrivé ce matin à Barcelone, ville départ de L'Europa Warm'Up dont la première étape en équipage GROUPE BEL Europa Warmup 2012 006.jpgs'élancera le 19 mai. A bord, Alex Pella et Damien Iehl, équipiers sur l'étape qui mènera Groupe Bel jusqu'à Cascais, ont pu découvrir et apprécier les performances de Groupe Bel mais aussi sa complexité !

"Nous voilà de retour dans l'une de nos escales préferées ! La nuit a été paisible et il a fallu attendre 9h et l'ouverture de la passerelle pour rentrer dans la marina où seul le tout nouveau Acciona est présent. Les autres bateaux sont encore en convoyage depuis la Bretagne, à une distance respectable de Barcelone. Tout va bien à bord, le convoyage s'est bien déroulé dans une vingtaine de noeuds jusqu'au Cap Creus et dans de plus petits airs ensuite." Raconte Kito ce matin.

Rappelons que l'ensemble de la flotte doit être à Barcelone avant midi ce lundi 14 mai.

11/05/2012

VIDEO : Les handballeurs Nikola Karabatic et Michaël Guigou à bord de Groupe Bel

Kito de Pavant sur l'Europa Warm'Up : 'Si la première étape est pour la machine, la seconde est celle du marin.

Seule et unique épreuve en flotte de cette ampleur pour les concurrents du Vendée Globe avant l'échéance du mois de novembre, l'Europa Warm'Up marque un grand coup d'accélérateur dans la préparation du tour du monde. Un plateau de sept concurrents, parmi les meilleurs du moment, est réuni pour cette course composée de deux étapes, l'une en équipage et l'autre en solitaire, entre l'Espagne, le Portugal et la France. Le skipper de Groupe Bel est impatient de se mesurer à ses adversaires. Partage des enjeux de ce nouveau challenge avec Kito de Pavant à 8 jours du coup d'envoi de la très attendue Europa Warm'Up, samedi 19 mai à Barcelone !

3517.jpgAprès plusieurs semaines d'entraînements entre Port Camargue et les Baléares, un aller/retour en solitaire à travers la Méditerranée pour aller à la recontre les collaborateurs algériens de Bel et une navigation 'découverte' samedi dernier avec ses amis du Montpellier Agglomération Handball (voir la news du 5 mai et la vidéo),  il est temps pour Kito de passer en mode compétition !

Le tourdumondiste barcelonais, Alex Pella, et le redoutable 'match racer', Damien Iehl, ont rejoint l'équipe de Groupe Bel à Port Camargue pour affûter leur préparation en compagnie de Gwenael Gbick (directeur sportif) et Brice de Crisenoy (second du bord). Avec Kito, les cinq hommes constituent l'équipage du monocoque rouge sur la première étape de l'épreuve entre Barcelone et Cascaïs (à proximité de Lisbonne). Déterminée et volontaire, l'équipe a bien l'intention d'emmener Kito au plus haut et dans la bonne humeur, avant qu'il ne relève un sacré défi en solitaire : 2300 milles (4300km) non stop vers La Rochelle, via les Açores et le Sud de l'Irlande. 

Kito, explique-nous le choix de cet équipage ?
"Alex Pella est un excellent marin qui connait très bien la Méditerranée mais pas seulement ! Il était l'un de nos concurrents sur le tour du monde en double de la Barcelona World Race (à bord d'Estrella Damm). Le règlement du Vendée Globe nous impose d'avoir un skipper remplaçant. J'ai choisi Alex pour tenir ce rôle et il doit donc accumuler des milles à bord de Groupe Bel. Quant à Damien Iehl, c'est le compétiteur par excellence, notamment en match race (duel à la voile) où il excelle. Nous avons couru deux fois le Tour de France à la Voile ensemble dont une victoire en 2003 et nous avions envie de régater à nouveau ensemble. Enfin, Gwen et Brice connaissent Groupe Bel par cœur. Il est essentiel de valider en course les transformations réalisées cet hiver et la présence de ces deux experts de l'équipe Bel est indispensable à bord !"

Comment appréhendes-tu cette épreuve à la fois complète et complexe ?
"Si la première étape est pour la machine, la seconde est celle du marin. Naviguer en équipage permet d'aller à 100% des possibilités du bateau, ce qui n'est pas le cas en solitaire. La première étape permettra de vérifier les performances intrinsèques de Groupe Bel et celles de ses concurrents, tandis que le parcours en solitaire servira à valider l'état de préparation du bonhomme en vue du Vendée Globe."

La seconde étape (2300 milles) en solitaire ne ressemble à rien de ce qui s'est fait auparavant …
"Ce n'est pas une course de fond comme le Vendée Globe, ni non plus un sprint comme une transat où l'on peut dérouler parfois un schéma météo à moyen terme. Là, entre Cascais, les Açores, le Fastnet et La Rochelle, il y aura beaucoup de changements météo et de manœuvres et nous ne ferons aucune concession sur la vitesse du bateau. En fait, on se rapproche plus d'une étape géante de Solitaire du Figaro, ce qui n'est pas forcément facile… Sur nos bateaux très puissants, cela peut même se transformer en sport extrême !"

Groupe Bel et son équipage quittent Port Camargue ce week-end pour un convoyage vers Barcelone en guise de dernier entraînement. Tous les bateaux sont attendus lundi 14 mai aux pieds des Ramblas.

05/05/2012

Les handballeurs Nikola Karabatic et Michaël Guigou sur Groupe Bel

Les uns préparent les Jeux Olympiques de Londres avec l'Equipe de France, l'autre le Vendée Globe. Les handballeurs Nikola Karabatic et Michaël Guigou du Montpellier Agglomération Handball ont répondu samedi à l'invitation du skipper Kito de Pavant. Dans un vent léger et sous un grand soleil, ils ont navigué ensemble à bord du monocoque Groupe Bel qui sera au départ début novembre du tour du monde à la voile sans escale et sans assistance. Sportifs accomplis chacun dans leur domaine, les handballeurs du MAHB et Kito de Pavant ont passé une partie de l'hiver à pousser de la fonte ensemble, encadrés par un staff commun constitué d'Olivier Maurelli, préparateur physique, et d'Alain Carmand, kinésithérapeute (société PREPAR).

DSC_3894.JPGTout juste sacrés une nouvelle fois Champions de France et Champions Olympiques en titre, Nikola et Michaël se sont offerts un grand bol d'air à bord de ce bateau qui participe aux plus grandes courses au large (Vendée Globe, Route du Rhum, Transat Jacques Vabre, etc). Une sortie découverte durant laquelle Kito a largement mis à contribution les deux athlètes : tourner les manivelles de winch au large de Port Camargue sur un bolide de 60 pieds (18,28m), l'équivalent d'une bonne séance de musculation pour nos deux handballeurs !

Nikola Karabatic : « Je suis très impressionné. Ce bateau est une vraie Formule 1, très abouti techniquement, de la mécanique de haute précision. Je reste bouche bée quand j'imagine Kito mener cette machine tout seul en pleine mer, face aux éléments. A la barre, les sensations sont vraiment géniales et les voiles font presque la taille d'un terrain de Hand ! Nos sports sont différents mais nous évoluons tous les deux dans le haut niveau où la réussite dépend toujours du travail d'équipe, le collectif est au cœur de notre vie de sportifs. »

Kito de Pavant : « Avec le MAHB, nous appartenons à la même famille du sport montpelliérain, dans une région qui a de beaux résultats en la matière. J'avais envie depuis longtemps d'emmener Nikola et Michaël à bord de Groupe Bel. A la barre, Niko a fait preuve d'un vrai sens du vent et de la trajectoire. Sur un terrain comme en mer, nous nous fixons des objectifs ambitieux qui demandent beaucoup de travail et d'humilité et pour lesquels nous avons besoin du soutien de professionnels. Un gars comme Niko donne envie à plein de gamins de faire comme lui. Nous voyons bien que nos courses au large font rêver et embarquent également beaucoup de monde. C'est une responsabilité mais aussi la plus belle des récompenses. »

Alain Carmand : « En tant que ‘coach', c'est toujours un plaisir de réunir ces sportifs sympathiques et passionnés. Kito vient souvent assister aux matchs. Il participe à cette vie sociale ‘sportive' de Montpellier et nous avons pu lui permettre de se préparer physiquement au MAHB cet hiver. Le Handball, la Voile, comme le Football ou le Rugby, évoluent à haut niveau à Montpellier, mais aussi le Volley, le Basket et le Waterpolo. Nous avons peu d'industries ici et le sport est un moyen formidable de valoriser notre région. »

Olivier Maurelli : « Avec Kito et le MAHB nous avons le même niveau d'exigence, en termes d'implication, de préparation, d'émotions et de résultats. Si Kito doit gérer l'endurance sur trois mois à l'échelle d'un tour du monde, tourner un winch à fond en pleine manœuvre, porter des voiles, se déplacer vite sur le bateau, sont autant d'efforts physiques explosifs que l'on retrouve sur une terrain de Hand. Le travail de préparation en amont a la même importance. La saison commence pour Kito et je le trouve particulièrement en forme et serein. Il a surtout hâte de régater. »

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu