Avertir le modérateur

11/11/2011

A bloc !

Bonjour,

Je vais faire court! Yann m'attend dehors pour le remplacer à la barre, je lui ai fait un café pour qu'il patiente un peu ! ça va vite cette nuit, au portant ça cavale sous les nuages. Safran a trouvé le vent avant IMGP1966.JPGnous, à moins qu'il n'ait été plus prompt à envoyer une voile plus adaptée. Des choix tactiques importants vont se decider aujourd'hui mais pour le moment c'est tout schuss dans l'eau chaude...

Kito, yann & cow

10/11/2011

Les alizés, ça se mérite !

"C'est reparti. Enfin ! Notre punition aura duré 36 heures. Un jour et demi à 2 noeuds de moyenne!!!!

Je ne me souviens pas exactement pourquoi nous avions été punis, quelle faute avons nous commise mais IMGP1953.JPGje vous promet, on ne recommencera pas.... Nous allons pouvoir nous projeter vers la suite du parcours jusqu'au Costa Rica. A priori , cela devrait glisser vite.

La bagarre avec les frangins de Safran s'annonce  sympa. Il y a 2 ans , sur ce même parcours, nous nous battions pour la victoire. Cette année, ce sera pour éviter de finir dernier et grapiller peut-être quelques places pendant les 10 jours de course restants mais les écarts sont importants déjà.

A bord , nous sommes vraiment fatigués par cette pétole stressante qui nous a privé, non seulement de vent, mais aussi de sommeil.

Je sors d'ailleurs d'un bon coma et Yann a eu toutes les peines du monde à me réveiller.

C'est maintenant à son tour ...."

Kito, Yann & cow

 

07/11/2011

Sortie de baston pour Groupe Bel

La fin de nuit sonne la sortie de la dépression pour les IMOCA. Avec 35 noe uds établis et un peu plus de 40 dans les rafales, le duo de tête fait désormais route au sud-ouest. Intercalé entre le nord de la flotte et les Acores, Banque Populaire, troisième, devance les deux plus sud des IMOCA, Macif et Groupe Bel. Excepté Mirabaud qui navigue toujours vers l'ouest, l'ensemble des IMOCA a pu virer derrière le front pour faire une route plus sud dans l'est des Açores.

Kito préférait nous écrire en fin de soirée hier, avant d’affronter la tempête…

IMGP1932.JPG"Je préfère envoyer ce petit mot de la nuit maintenant car plus tard, cela risque d'être plus délicat... Le passage du front est prévu vers 5 heures du mat avec 50 noeuds en rafales, de la pluie violente et la mer forte et croisée qui accompagne généralement une rotation de vent de près de 120° vers la droite (comprenez du sud vers le Nord ouest). Jusque la ça va !!!! Le bateau est a 100% (and the crew too). Nous avons bataillé pour gagner dans le sud depuis quelques jours pour éviter le pire de ce mauvais temps mais aussi parce que nous pensons que ce sera par le sud la sortie toute comme, apparemment, mes anciens co skippers de MACIF. Yann est en forme et nous avons enfin pris le rythme des quarts. Nous avons beaucoup manoeuvré car ce début de course a été plutôt... sportif !

Nous mangeons régulièrement en particulier aujourd'hui ou finalement les conditions ont été assez stables. La température s'est améliorée également en approchant des Açores mais ce n'est sans doute pas le cas pour tout le monde... Je vous raconterai la suite demain."

Kito, Yann.

04/11/2011

Première vidéo à bord de Groupe Bel


03/11/11 - Groupe Bel - Images du Bord par TransatJacquesVabre

La partie d'échecs commence

Bonjour à tous,
 
Hier soir nous avons viré de bord les premiers. On a vu arriver la bande de nuages. La bascule était un peu en avance sur nos prévisions mais nous n'avons pas hésité.
TJV2011D3_3190.jpgEnsuite, la nuit a été compliquée avec un vent d'ouest très instable  et de la mer encore formée mais bon on a bien avancé et nous sommes contents de notre position en pointe sous le vent. On voit bien que les routes risquent de diverger. Les dés sont lancés. Alea jacta est...Nous avons croisé Massif et Banque Populaire hier soir mais ce matin les écarts sont plus conséquents.
 
A bientot
Kito, Yann & Co(w)

04/07/2011

Groupe Bel de nouveau sur l'eau !

GROUPE BEL 201107 033.jpgKito et toute son équipe ont remis vendredi soir Groupe Bel à l'eau après six semaines de chantier à Port Camargue ! Ravi de revoir son bateau dans les eaux bleues de la Méditerranée, Kito en profite pour faire un point sur cette saison pas comme les autres puisque déjà tournée vers le Vendée Globe 2012.

Quelles sont les nouvelles de Groupe Bel après ce chantier ?
« Groupe Bel a désormais une quille de toute dernière génération.  Si elle reste dans la même philosophie que la précédente, elle répond aux standards 2011 en termes de conception et réalisation. Reste à valider cette nouvelle pièce en navigation. Nous avons aussi travaillé sur l'état général du bateau. Après des tests « du sol au plafond », noGROUPE BEL 201107 033.jpgus avons constaté que la structure de Groupe Bel n'a pas bougé, ce qui est important après trois ans d'utilisation et face à des mers difficiles cet hiver lors de la Barcelona World Race. Nous avons pu alléger encore de 150 kg l'intérieur du bateau en perspective de la Transat Jacques Vabre qui est un sprint en double d'une vingtaine de jours, rien à voir avec un tour du monde. Enfin, nous referons un chantier au mois d'août, consacré à la modification du roof. Nous souhaitons améliorer la protection et le confort du barreur à son poste en vue du Vendée Globe et valider cela pendant la Transat Jacques Vabre.»

Place aux entrainements avec ton co-skipper Yann Régniau, qu'allez vous travailler ?
« La première partie sera consacrée à l'optimisation de l'électronique à bord lors d'une série de sorties en baie. La seconde partie sera axée « large » : nous avons prévu quelques jours de navigation offshore avec DCNS 1000. La finalité étant de nous conforter dans notre rythme de quart et notre fonctionnement en double. Enfin, nous conclurons par une dizaine de jours de navigations plus orientées sur les manœuvres. Nos bateaux sont complexes par la diversité du nombre de points de réglages. Il va falloir travailler la rapidité d'exécution car on gagne beaucoup en étant bons dans les zones de transitions météo et d'allures. Il faut que cela soit anticipé, fluide et sans précipitation ! »

Depuis 2009, la Transat Jacques Vabre vous emmène au Costa Rica et non au Brésil, que cela change-t-il ?
« Nos bateaux sont de plus en plus aboutis et la marge de progression est plus faible. A mon sens, ce parcours vers le Costa-Rica réserve plus de pièges que celui qui nous emmenait au Brésil. Il est plus tactique mais il y a aussi plus d'options à jouer, c'est presque un format de Route du Rhum. Je pense par exemple au final dans les Caraïbes qui n'est pas facile à gérer avec du vent fort et une mer très courte. L'arrivée pourrait même se jouer sur le fil dans les orages dominants en cette saison. Il va falloir être vigilant, cela va être intense et d'autant plus intéressant.»

Tu es déjà tourné vers le Vendée Globe 2012. Après cette Barcelona World Race où Groupe Bel a franchi les trois caps, as-tu une idée plus précise de l'engagement que représente un tour du monde ?
« Je suis beaucoup plus serein ! J'avoue que ces derniers mois n'ont pas toujours été faciles moralement. Je suis très heureux que Groupe Bel navigue de nouveau, cela m'a vraiment manqué ! J'ai l'impression que le Vendée Globe va venir très vite ! Il y a quatre ans à la même époque, nous étions encore en construction et cela me paraissait loin. Aujourd'hui, je me sens déjà très en phase avec ce tour du monde en solo. La Barcelona World Race (double) a renforcé ma confiance sur les qualités de Groupe Bel dans ces mers hostiles et sur ma capacité à gérer cet exercice particulièrement exigeant sur du long terme. »

Qu'est ce qui te motive à repartir encore et toujours ?
« L'envie, la confiance en mon bateau et surtout le soutien sans faille de mon partenaire Bel et de ses collaborateurs. Et enfin, bien sûr mon équipe qui vient une nouvelle fois de fournir un travail de titans. »

 

10/06/2011

Kito de Pavant avec Yann Régniau à bord de Groupe Bel sur la Transat Jacques Vabre

Même tignasse hirsute, même regard perçant et même passion pour les jolies voiles qui vont vite sur la mer bleue, ces deux-là pourraient presque jouer les "frangins". Pourtant, l'un a grandi sur les rives de la Méditerranée, tandis que l'autre sillonnait le Golfe du Morbihan mais c'est ensemble, à bord du monocoque 60' Groupe Bel, qu'ils traverseront l'Atlantique sur la Transat Jacques Vabre 2011. Le skipper Kito de Pavant a choisi l'un de ses complices, Yann Régniau, pour l'accompagner sur cette course en double en direction du Costa Rica qui partira du Havre le 30 octobre prochain.

Régatier, voilier et designer depuis 12 ans chez North Sails France, Yann Régniau appartient à la famille de ces grands professionnels, talentueux et discrets qui connaissent leur art sur le bout des doigts. L'élite de la course au large sollicite ses services au sein de cette voilerie incontournable sur les plans d'eau du monde entier. "Pour être un bon voilier, il faut avant tout savoir être à l'écoute du skipper," explique ce Morbihannais pur beurre qui officie à Vannes à 30IMG_565m02.jpg0 mètres de là où il a grandi. "Yann a été l'un des premiers à intervenir sur le projet pendant la genèse du monocoque Groupe Bel fin 2006," explique Kito. "Les voiles sont comme le moteur d'une voiture, elles donnent la puissance et on y adapte le châssis, c'est à dire la coque."

Expertise et sensibilité
Le feeling est vite passé entre ces deux marins qui naviguaient en tant qu'équipiers de Jean Le Cam (entre 2001 et 2005). Et c'est naturellement que Yann suit l'aventure du 60' Groupe Bel que ce soit sur la planche à dessins ou à bord pour mener ce bateau à la garde robe "haute couture" estampillée du sourire de La vache qui rit®. "Groupe Bel est un bateau extrêmement fin à la barre. C'est pour moi l'un des monocoques 60 pieds qui procure les meilleures sensations de glisse et l'un des plus rapides au portant," résume celui qui équipe 80% de la flotte Imoca et taille des voiles pour les bateaux de toutes les classes phares du moment. "L'invitation de Kito me touche beaucoup et je suis ultra motivé. Je tiens déjà un rythme de trois heures de sport par jour pour être au top ! J'ai beaucoup navigué à bord de Groupe Bel et je connais ses qualités comme celles de Kito et son équipe. J'ai envie de me donner à fond car nous avons les moyens de faire de belles choses."

Quant au skipper de Groupe Bel, il connaît les atouts de son équipier avec lequel il avait envie depuis longtemps de partager une Transat Jacques Vabre. "Grâce à son métier, Yann navigue énormément et possède ce feeling des très bons barreurs. Il a l'œil plus qu'affuté pour régler nos bateaux complexes et exigeants. C'est un grand technicien et je lui fais entièrement confiance pour faire parler le potentiel de Groupe Bel !"

Depuis l'arrêt de la Barcelona World Race au Cap Horn, Groupe Bel a retrouvé ses quartiers à Port Camargue où le team s'affaire pour le remettre en configuration "course en équipage" et non plus en mode "tour du monde". Une nouvelle quille remplacera celle qui n'a pas résisté à la collision avec un cétacé dans le Pacifique et le bateau reprendra ses navigations en juin.

L'édition 2011 : 6e Transat Jacques Vabre pour Kito !
2009 : 2e à bord du monocoque 60' Groupe Bel avec François Gabart
2007 : 6e à bord du monocoque 60' Groupe Bel avec Sébastien Col
2005 : 3e à bord du monocoque 60' Bonduelle avec Jean Le Cam
2003 : 11e à bord du trimaran 60' Bonduelle avec Jean Le Cam
2001 : 5e à bord du monocoque 60' Voilà.fr avec Bernard Gallay

Yann Régniau
Né le 12/01/68 à Vannes (56) où il vit toujours
Début du métier en voilerie à 18 ans (Voilerie Class Sails)
Dessinateur pour North Sails France depuis 12 ans
Traversée Freemantle-Singapour à bord du maxi-trimaran Majan
Circuit monocoque 60' Imoca : 1000 milles de Calais, Tour des Iles Britanniques, Artemis Challenge, Tour de l'Europe et Giraglia Rolex Cup à bord de Groupe Bel
Cinq saisons sur le circuit trimaran 60' Orma dont deux Tours de l'Europe
Et aussi : Transat Québec-Saint Malo, Route de la Découverte, Admiral's Cup, One Ton Cup, 6 participations au Tour de France à la Voile, Circuit Moth Europe
Loisirs : Kite surf, surf, vol à voile, escalade, planeur, voltige en avion

 

10/03/2011

Message cette nuit de Kito et Seb à Ushuaïa

Bon ça ce n'était pas prévu par l'agence de voyage de Barcelone!!!!

IMGP1227.JPGUn passage du Horn au près par beau temps...
Une bonne bouteille de Miejour de Mouche...
La remontée magnifique du canal de Beagle au louvoyage...
Des viennoiseries et des bières fraiches, livrées au lever du jour au Chili...
La visite à bord de Guillermo Altadill...
L'amarrage de Groupe Bel dans le port d'Ushuaia 5mn avant que les williwaws ne se lèvent ici (vent très froid et fort qui souffle sur la Patagonie)...
Les retrouvailles avec quelques connaissances perdues au bout du monde
Une douche bien chaude...
L'anniversaire de Seb à terre...
Et tout ça dans une même journée!!!!!!!
Reste un bon steak argentin et nous serons comblés!

Du coup, on a un peu oublié la course autour du monde en double, c'est vrai, on a même pas jeté un œil au classement.
Nous sommes très chanceux d'être arrivés jusque-là sans encombre, certes avec beaucoup de stress lié aux mouvements inquiétants de cette foutue quille (j'ai bien peur que ce ne soit le qualificatif le plus juste!!!) mais nous avons conscience que nous sommes passés à des endroits ces derniers jours où il n'aurait pas fallu chavirer....

On attend d'inspecter de plus près notre quille pour vous dire ce que nous deviendrons. Je pense que nous serons fixes demain après une bonne nuit de sommeil réparatrice et généralement bonne conseillère.
et bien sûr, nous vous tiendrons informés

Kito / Seb
Groupe Bel
Ushuaia (argentine)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu