Avertir le modérateur

21/06/2013

Une Giraglia réussie !

IMG_8740-s.gaspari.jpgC'est ce qui s'appelle finir en beauté ! Après deux victoires sur les régates côtières disputées en début de semaine à Saint-Tropez, Groupe Bel est arrivé hier soir à Gênes en décrochant la 4e place en temps réel sur la ‘Grande Course' de cette Giraglia Rolex Cup 2013. Kito de Pavant et ses sept équipiers ont su tirer leur épingle du jeu dans une météo instable, plaçant le monocoque de 60 pieds dans le sillage de trois géants : le vainqueur Magic Carpet 3 de l'homme d'affaires britannique Lindsay Owen-Jones (90 pieds, 25 équipiers) et deux ‘mini-maxis', Ran et Alegre 3.

Partis mercredi pour accomplir un triangle de 243 milles (450 km) entre Saint-Tropez, l'ile de la Giraglia au Cap Corse et le port italien de Gênes, les 200 participants jouent encore avec un vent paresseux et passent la ligne au compte-gouttes.

Pour sa part, Groupe Bel est arrivé autour de 20 heures hier soir au terme d'une journée et demie de course à rebondissements. "Après avoir mené la flotte sous spi jusqu'au Lavandou, nous avons ralenti quand le vent a basculé de face et faibli," explique Kito de Pavant.

"Malgré un manque de vitesse, la nuit de mercredi à jeudi restera un très beau souvenir avec des heures de glisse sur une mer calme illuminée par la Lune. Au petit matin, nous avons perdu du terrain face à des concurrents plus à l'aise que Groupe Bel au près (louvoyage) et franchi la Giraglia avec deux heures de retard sur les premiers. Nous avons ensuite repris la main sur la route de Gênes grâce à de bons coups tactiques enchaînés dans des conditions pourtant très changeantes."

Du sport et des sourires partagés

"Nous avons la satisfaction de terminer 4e en temps réel devant de grands bateaux taillés pour ces régates et menés par des équipages d'experts," poursuit-il. "A bord, mon équipe a collaboré avec des amateurs enthousiastes qui ne se sont pas économisés je vous assure ! Ils n'ont pas arrêté de manœuvrer, changer de voiles et matosser dans la soute, mais toujours avec le sourire et sûrement quelques courbatures maintenant !"

Groupe Bel gagne ainsi trois places par rapport à sa première participation en 2009. Une performance qui s'ajoute à sa victoire sur le Grand Prix Guyader en mai, au double record de la Méditerranée en juin et aux deux victoires sur les parcours côtiers lancés à Saint-Tropez lundi et mardi.

"Au-delà du plaisir de participer à une épreuve prestigieuse réunissant de si beaux bateaux, cette prestation sur la Giraglia Rolex Cup conclut en beauté une saison 2013 que nous désirions sportive et chaleureuse avec Bel. Un souhaite exaucé car nous avons accroché de bons résultats tout en partageant des moments forts dans la joie et la bonne humeur," ajoute le skipper alors que son bateau file déjà vers Port Camargue.

En effet, Groupe Bel a quitté l'Italie à la mi-journée pour rentrer rapidement à son port d'attache en prévision d'un coup de Mistral annoncé pour dimanche.

14/06/2013

Kito de Pavant de retour sur la Giraglia à bord de Groupe Bel !

2009-Giraglia_013132.jpgKito de Pavant et Groupe Bel, le monocoque le plus rapide de Méditerranée*, participent à la 61e édition de la Giraglia Rolex Cup. Du 16 au 22 juin, ils affrontent plus de 200 voiliers d'exception venus des quatre coins du monde, d'abord sur des régates disputées en baie de Saint-Tropez puis sur un parcours de 243 milles (450 km) en direction de Gênes, via le rocher de la Giraglia (Nord Corse). En 2009, le 60 pieds IMOCA avait été le premier à pointer devant le phare de l'Ile de Beauté, avant d'accrocher une belle 7e place en temps réel** à l'arrivée.

En revenant à Saint-Tropez, Kito compte bien offrir de beaux moments de voile à ses supporters. En effet, le magnifique décor de l'épreuve et l'excellent niveau de compétition promettent un somptueux spectacle ; d'autant que la météo annonce du vent et du soleil !

"Lorsque l'on aime les beaux bateaux, on en prend plein les yeux sur la Giraglia ! Nous avons gardé un excellent souvenir de notre participation en 2009. Franchir le rocher corse en première position était une belle sensation. Je me souviens aussi du passionnant bras de fer à l'arrivée avec notre plus proche adversaire, Jethou (UK, de Sir Peter Ogden), un ‘mini maxi' de 60 pieds comme notre bateau mais avec 20 équipiers et ultra performant au près (face au vent).

Groupe Bel est conçu pour de longues traversées. Il est donc plus à l'aise quand il glisse dans la brise. C'est la météo que l'on espère avoir cette année car un coup de Mistral est prévu pour la semaine prochaine même si les choses peuvent encore changer !

Je suis revenu gonflé à bloc du record de la Méditerranée. L'essentiel sur cette Giraglia est de passer un bon moment pour conclure en beauté ces huit années de partenariat avec Bel.''

*Le 3 juin 2013, en solo à la barre de Groupe Bel, Kito a amélioré le record absolu (en équipage et en solitaire) de la traversée Marseille-Carthage (Tunisie) en monocoque avec un temps de 1j 2h 43' 30'' (17 nds de vitesse moyenne).

**Terme de régate : le 'temps réel' est le classement par ordre d'arrivée (vitesse pure) par opposition au 'temps compensé' qui prend en compte le 'handicap' de chaque classe de concurrents (taille, type…).

Programme de la Giraglia Rolex Cup 2013 :

Du dimanche 16 au mardi 18 juin, régates côtières en baie de Saint-Tropez :

La flotte s'affronte quotidiennement sur un parcours côtier d'une longueur maximale de 35 milles (64 km).

Mercredi 19 juin, départ de la grande course :

La flotte s'élance pour un parcours de 243 milles (450 km) entre Saint-Tropez, le rocher de la Giraglia (Corse) et Gênes (Italie).

Samedi 22 juin, cérémonie de remise des prix au Yacht Club Italiano à Gênes.

A suivre sur www.regattanews.com

17:44 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (4)

01/06/2013

Recordman de la Méditerranée en monocoque !

GBelSept12_1263.jpgParti vendredi à 13h32 de Marseille, le monocoque 60' Groupe Bel (18,28m) a coupé la ligne d'arrivée du record de la Méditerranée à Carthage (baie de Tunis) à 16h16'15'' (heure française) après une traversée de 1j 2h 53' 30'' effectuée à la vitesse moyenne de 17 noeuds (record en cours d'homologation du WSSRC*). Le skipper Kito de Pavant pulvérise ainsi de 18 heures et 27 minutes son propre record en solitaire réalisé en 2009 et bat de 2 heures et 9 minutes le temps absolu en monocoque, détenu depuis 15 ans par l'italien Giovanni Agnelli et son d'équipage à bord de Stealth, une unité de 27 mètres. Le skipper réussit aussi la performance de n'avoir fait que 1 heure et 17 minutes de plus que Thomas Coville qui possède le record absolu en solitaire à la barre d'un trimaran de 31 mètres. Groupe Bel devient ainsi le monocoque le plus rapide de l'histoire sur cette traversée de la Méditerranée et Kito de Pavant, le marin le plus heureux aujourd'hui !

Seul à la barre de son monocoque à l'effigie de La vache qui rit®, le navigateur a donc été plus rapide qu'un équipage de 20 gaillards lancé à bord d'un voilier plus long de 10 mètres ! Après sa première place du Grand Prix Guyader début mai à Douarnenez, Kito de Pavant remporte une nouvelle victoire sous les couleurs de Bel. Une très belle performance avant la Giraglia Rolex Cup (15-22 juin), course ultime pour le groupe Bel qui marquera la fin de son aventure voile avec le skipper.

Récit de Kito une demi-heure avant la ligne d'arrivée à Carthage :

"Je suis vraiment rincé mais heureux ! C'était une très belle fenêtre avec 30 nœuds de vent moyen et quelques grains sur la route. J'ai fait ma plus grosse pointe de vitesse à 28 nœuds en me sentant totalement en confiance à bord de ce bateau qui arrive en parfait état en Tunisie. Les records sont faits pour être battus mais celui-ci, avec une telle météo, pourrait tenir un moment.

Battre le record absolu en monocoque est une jolie performance et nous aurions encore pu faire mieux. Sous la Sardaigne ce matin, le vent n'a pas soufflé comme prévu. J'ai dû faire deux empannages dans une zone de transition et j'ai perdu près de deux heures. Le record en solitaire toutes catégories n'est donc pas passé loin.

Le vent est ensuite rentré fort jusqu'à Carthage où j'ai déboulé à plus de 20 nœuds ! La reprise de la navigation en solitaire a été tonique dès Marseille mais les conditions sont restées dans la limite du raisonnable malgré une mer particulièrement courte et désordonnée, comme quoi, on s'habitue à tout !

C'est un réel moment de bonheur aujourd'hui pour moi, mon équipe et mon partenaire, le groupe Bel.''

*World Sailing Speed Record Council

Parcours officiel du record de la Méditerranée Marseille-Carthage, 458 milles (850 km) : 

Départ entre le phare de Pomègues (Frioul) et celui du bassin du Roucas Blanc dans Marseille.
Arrivée devant le phare de Sidi Bou Saïd à Carthage à l'entrée de la baie de Tunis. 



Record absolu en monocoque (en solitaire et en équipage) :
1er juin 2013, Groupe Bel (60', 18,28m), Kito de Pavant, 1j 2h 53' 30", vitesse de 17,04 nds (31 km/h)

Records en cours en multicoque :
En solitaire : septembre 2012, Sodebo (102', 31m), Thomas Coville, 1j 1h 36mn 36s, vitesse 17,62nds (32 km/h) 

En équipage : mai 2010, Banque Populaire V (131', 40m), Pascal Bidégorry, 14h 20m 32s, vitesse 32nds (60 km/h)

Précédents records en monocoque :
En solitaire : juin 2009, Groupe Bel (60', 18,28m), Kito de Pavant, 1j 21h 20m 29s, vitesse 10,10nds (18 km/h) 

En équipage : septembre 1998, Stealth (90', 27m), Giovanni Agnelli, 1j 5h 2m 6s, vitesse 15,77nds (30 km/h)


17:21 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (6)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu