Avertir le modérateur

19/08/2011

Le point sur le chantier d’été !

 

groupe bel,kito de pavant,yann régniau,transat jacques vabre,vendée globeVoilà trois semaines que Groupe Bel a retrouvé ses quartiers d’été sous sa tente à Port-Camargue. Un chantier prévu de longue date après une série d’entraînements au mois de juillet en Méditerranée et en double avec Yann Régniau en vue de la toute prochaine Transat Jacques Vabre. Dans la chaleur estivale, ils sont une petite dizaine à œuvrer pour optimiser encore le monocoque 60 pieds qui devrait retrouver son élément vers le 10 septembre. En attendant, on ne chôme pas à Port-Camargue, les petites fourmis de l’équipe Bel s’activent…

Un mois de navigation et une superbe banque images plus tard, Groupe Bel se refait une santé dans les mains expertes de son équipe technique. Après avoir validé une partie des premières modifications réalisées lors du chantier post tour de monde, place aujourd’hui à des évolutions plus profondes en vue, déjà, du prochain Vendée Globe ! Il restera alors une année complète dont une transat aller et retour pour parfaire la préparation de Groupe Bel. Kito de Pavant fait avec nous le tour de la question :

La tête dans le guidon…

« La modification du roof, la protection du barreur, est l’évolution la plus visible de ce chantier ! Nous avons attaqué à la « tronçonneuse » le bateau dès sa sortie et nous avons ajouté deux bulles, comme du plexiglas, pour améliorer les écoulements au-dessus du barreur afin d’éviter qu’il ne prenne trop d’eau comme en témoignent les banques images que nous avons réalisées au mois de juillet. Nous avons également gagné beaucoup de poids avec entre autres une nouvelle bôme plus légère, et de nouveaux systèmes de charge du bateau. » 

Evoluer sans se précipiter !

« Nous restons fidèles à nos choix de la première heure qui étaient très pertinents. Nous sommes toujours sur le qui-vive, guettant la moindre évolution mais nous souhaitons rester cohérents sans faire de révolution. Notre objectif pour le Vendée Globe est de faire un bateau le plus fiable et le plus validé possible ! Cette discipline est compliquée, c’est difficile de faire des longues distances avec des bateaux de compétition extrêmes et que l’on veut rapide. C’est une équation complexe à résoudre mais nous nous donnons les moyens de progresser ! Maintenant, nous savons aussi que la concurrence est là, le plateau va être particulièrement relevé sur Transat Jacques Vabre (12 IMOCA) puis sur le Vendée Globe.

Il y a de nombreuses options techniques qui nous permettent d’atteindre nos objectifs. Pour être plus rapide : il faut être plus léger… Pour aller loin, il faut être fiable, c'est-à-dire avoir du matériel à bord performant, entretenu, c’est le travail de l’équipe technique... Pour faire dans la durée, il faut qu’il y ait un minimum de confort, c’est ce sur quoi nous travaillons en ce moment et qui, dans un sens, se joue au détriment du poids ! C’est cette alchimie qu’il faut acquérir petit à petit au fil des expériences. »

Déjà en mode Transat Jacques Vabre…

 « Avec  Yann, nous nous entraînons chacun de notre côté puisqu’il est basé en Bretagne. Je crois qu’il a pris conscience au mois de juillet que la forme physique était indispensable ! Je fais du sport tous jours et je me sens bien : il nous reste encore deux mois pour peaufiner cela.

Je travaille beaucoup sur la course en elle-même notamment sur le road-book. Il permet d’anticiper sur les difficultés du parcours, et elles sont nombreuses, même si nous connaissons la traversée de l’Atlantique par cœur ! C’est important de se remettre en phase avec les problèmes météo, nous avons plein d’infos nouvelles via internet, donc j’ai tout mis à jour pour être meilleur au mois de novembre. »

Un petit break avant la rentrée?

J’ai du mal à décrocher, c’est le problème de ce métier passionnant ! Il y a tellement de choses à améliorer que l’on devient pointilleux sur des détails.  Pour me changer un peu les idées, je suis de près La Solitaire du Figaro et tous les copains qui sont dessus, et bien sûr j’ai regardé ce qui se passait sur la Rolex Fastnet Race où 6 des 12 IMOCA engagés sur la Transat Jacques Vabre courraient.

Le temps passe très vite ! Groupe Bel va être remis à l’eau vers le 10 septembre et ensuite nous allons en profiter avec Yann pour s’entraîner au moins pendant 15 jours. Enfin, la Transat partant du Havre et le bateau étant à Port Camargue, il va falloir songer à quitter l’été pour retrouver l’hiver ! Nous prévoyons de partir tout début octobre pour avoir une marge de sécurité et être au Havre vers le 15 octobre. »

 


Commentaires

Vous ne pouvez pas savoir comme cela fait plaisir de tomber sur un joli et intéressant blog.

Écrit par : Voyance | 19/09/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu