Avertir le modérateur

13/03/2011

La fin du tour du monde au bout du monde

petit matin a ushuaia[1].jpgIci il est 6 h du matin. Le jour se lève sur les montagnes enneigées d’Ushuaïa. La logistique à Ushuaïa n’est pas très simple. Nous avions une fenêtre météo pour travailler sur le bateau et enlever le mât et la quille. Il faisait très beau le matin, mais le ciel s’est couvert et la neige est arrivée. Nous avons continué sous la neige. Nous avons réussi à faire ces travaux-là avec les moyens disponibles ici à Ushuaïa. Le bateau est démonté. Groupe Bel est en trois morceaux : la quille et le mât sont sur le quai, le bateau au mouillage. Cela permet d’avancer sur les solutions de rapatriement avec un cargo. Nous sommes bien heureux d’avoir pu finir ce travail, car ce n’est pas simple. La météo en Terre de Feu est très variable. Je voulais profiter des premières possibilités pour avancer d’autant plus que des containers vont arriver et bloquer le port. Nous avons donc fait une bonne opération hier. Nous étions un peu fatigués hier soir avec toute l’équipe. Mais c’est fait maintenant !

L’accueil s’est très bien passé. Roxana Xavias a été très efficace. Elle nous a bien débrouillé l’histoire. Nous avons été très bien accueillis. Tout comme une communauté de marins qui traînent dans le coin pour les canaux de la Patagonie. Tout le monde se met en quatre ici pour nous aider et trouver une solution pour rapatrier le bateau.

L’objectif maintenant est le Tour de l’Europe. Ce n’est pas gagné. C’est dans pas longtemps et le départ se fait à Istanbul. Évidemment il y a une petite distance et entre-temps il faut réparer le bateau, l’amener en Méditerranée et le préparer pour qu’il soit compétitif sur le Tour de l’Europe. Ce n’est pas gagné. Nous allons tout faire pour. C’est un nouveau challenge qui est devant nous. Ce n’est pas le premier. Ce ne sera pas le dernier. Nous allons réussir ce coup-là. Il n’y a pas de raison.

Le cargo pour le retour va prendre du temps. Il va mettre environ un mois avec des escales en Uruguay, au Cap Vert. En plus le cargo arrivera au Portugal, en Angleterre ou l’Allemagne. Il faudra en plus convoyer le bateau par la mer jusqu’à Port Camargue. Il faudra alors le réparer et réaliser une nouvelle quille, car celle-là est foutue. Ça va être long, compliqué et cela ne va pas nous simplifier la tâche. Après un presque Tour du Monde, il y a pas mal de travaux sur le bateau, ceux prévus et ceux imprévus. Nous devrions y arriver, mais cela va être super chaud.

L’objectif n’était pas d’être Cap Hornier. J’aurai pu vivre sans. L’objectif était de finir la course, de faire ce Tour du Monde et de le faire bien avec Seb. Ce que nous avons bien fait lors des deux mois et demi passés avec Seb et ça c’est une réussite. Nous avons passé le Cap Horn malgré nos déboires et de traverser les trois océans à la suite. C’était plus pour marquer le coup. Le Cap Horn, c’est juste une anecdote.

Kito

Commentaires

Félicitations a tout l'équipage !

Écrit par : Parions sport | 14/03/2011

En tout cas merci pour nous avoir fait vibrer pendant la course. Bon courage pour la suite des évènements.
Yves, La Rochelle.

Écrit par : Yves | 15/03/2011

Vous avez effectué une parcours vraiment très beau! je vous admire

Écrit par : Mutuelle | 20/05/2011

I'm glad to tell you good words about advantages of this website, 'cause I am immersed in understanding writings

Écrit par : moving company | 11/07/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu