Avertir le modérateur

06/11/2010

Avarie de quille à bord de Groupe Bel - Kito de Pavant abandonne la Route du Rhum

GG10-BelOnBoard_0588.jpgGrande déception à bord de Groupe Bel. A 23h42 (heure française), ce vendredi 5 novembre, alors qu’il naviguait à 270 milles dans le Nord-Ouest des Açores et en 5e position de la flotte Imoca, Kito de Pavant a prévenu son équipe technique que l’axe de tête de quille (pièce en acier qui connecte le vérin à la tête de quille) avait cassé. Le skipper de Groupe Bel a utilisé immédiatement le système de secours permettant d’immobiliser la quille (basculante) dans l’axe. Le monocoque progresse en sécurité sous grand voile seule à deux ris à la vitesse de 9 nœuds au près dans 30 nœuds de vent, en direction des Açores. A 00H30, Kito a prévenu officiellement la direction de course qu’il abandonnait La Route du Rhum-La Banque Postale. L'objectif maintenant est de ramener le bateau au plus vite à Port Camargue afin de le préparer pour le départ de la Barcelona World Race : tour du monde en double qui part de Barcelone le 31 décembre.

Le skipper n’a rien et c’est l’essentiel, mais la déception est grande pour celui qui rêvait depuis si longtemps de disputer la Route du Rhum. Dans des conditions éprouvantes pour toute la flotte depuis le départ de Saint-Malo dimanche dernier, Groupe Bel était au cœur de la bataille haletante que se livraient les sept monocoques 60 pieds en tête de course. Depuis le passage du front dans la nuit de jeudi à vendredi,  Groupe Bel déboulait au portant et était, avec Vincent Riou, le plus rapide des Imoca au classement de 20 heures hier soir, à une vitesse de 19,1 nœuds. 



Toute l’équipe du Groupe Bel, ses nombreux supporters, son équipe, ses amis et sa famille le soutiennent dans ce moment difficile. L’équipe technique s’organise actuellement pour accueillir le skipper et son bateau aux Açores qu’il devrait atteindre samedi soir.



Kito joint cette nuit à bord de Groupe Bel raconte :

"J’ai entendu comme une détonation dans le bateau. J’ai regardé sur le pont mais il n’y avait rien. Le bateau s’est tout de suite couché brutalement. J’ai été voir la quille et constaté qu’elle ballotait sans être retenue. Sur nos bateaux à quille pendulaire, nous avons un axe sous le bateau et un second au-dessus qui fait bras de levier et sur lequel il y a une tige en acier. C’est celle-ci qui a cassé. La décision a été vite prise d’arrêter la Route du Rhum ici. Je fais demi-tour pour revenir vers les Açores. On ne peut pas continuer en course comme ça. Nous sommes en sécurité avec le bateau. Par chance, cet axe cassé est toujours en place mais le système de secours s’appuie dessus et il faut quand même y aller "molo"."

" Je fais route vers les Açores, Horta ou Sao Miguel ma décision n’est pas encore prise, cela dépend de l’arrivée de l’équipe technique. Les conditions ne sont pas très bonnes pour y aller : je me retrouve au près avec de la mer forte et 30 nœuds de vent, je suis sous grand voile seule avec deux ris. D’ici 24 heures, cela devrait s’améliorer, ce qui me permettra de pousser le bateau pour rejoindre mon équipe."

"J’avais vraiment à cœur de faire une belle Route du Rhum. Évidemment, c’est un coup dur. D’autant plus que cela se passait bien. J’avais des ambitions sur cette course, j’étais dans le match avec les sept autres bateaux de tête, il y avait de quoi jouer jusqu’au bout. Mais l’histoire continue, il faut aller de l’avant. C’est un beau projet qui va m’emmener maintenant sur la Barcelona World Race. Nous allons nous remettre au travail et réparer les problèmes techniques survenus sur la quille. Il ne faut pas se laisser abattre."

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu