Avertir le modérateur

16/08/2010

Bye bye l'Irlande, go to Cherbourg !

_MG_2891.jpgAujourd'hui lundi, à 14 heures, sera donné le départ de la quatrième et dernière étape de cette Solitaire 2010 en direction de Cherbourg. Un ultime parcours de 435 milles qui devrait être rapidement mené selon les dires de Kito. L’escale à Kinsale fut bien reposante pour nos solitaires qui ont profité d’une Irlande chaleureuse et ensoleillée. Comme ses camarades, le skipper de Groupe Bel a rechargé les batteries. Il est en forme et prêt à s’élancer dans une descente à fond au portant sous spi vers la France.

« Les concurrents seront tellement vent arrière dans 10/15 nœuds qu’ils devront faire des empannages en mer Celtique et en Manche pour s’affranchir des 250 milles entre Le Fastnet et la cardinale Ouest Lizen Ven, dans le Nord de l’île vierge, » explique Sylvain Mondon le météorologue de La Solitaire (Météo France). « Auparavant, il est quasiment acquis que les 45 milles entre le départ de Kinsale et le Rock du Fastnet se feront au près, dans du vent de ouest-sud-ouest (avant le passage du front qui apportera le nord-ouest) : le départ sera donc très important pour tenter de prendre le plus tôt possible le train du vent portant. » Jacques Caraës, le directeur de course ajoute même que « le premier à envoyer le spi au Fastnet prendra un avantage. »

Autant dire que, pour ne pas changer, chaque minute de course comptera lourd dans le résultat final. Les fichiers de prévisions divergent quant à la force du vent rencontré sur le parcours : pour les Américains celle-ci n’excèderait pas 10 à 15 nœuds alors que les Français prévoient…10 nœuds de plus !

Notre skipper reste philosophe : « Le passage à niveau important sera au niveau du Raz Blanchard à la pointe du Cotentin où, comme souvent, le timing de notre arrivée en fonction de l'heure de marrée pourrait en laisser certains sur le carreau ou plutôt à contre-courant. Mais nous devrions avoir suffisamment de vent pour passer alors, même si nous espérons tous des coups de Trafalgar pour pouvoir revenir sur Armel et la tête de classement, la situation météo nous donne une course de vitesse où il est difficile d’attendre de gros écarts à Cherbourg. C’est néanmoins de la théorie et on sait que la pratique peut nous surprendre alors….Quoi qu’il en soit, comme toujours, il faudra être bon ! »

Rapide, cette étape pourrait même, selon les routages les plus optimistes, être effectuée en 48 heures avec une arrivée dans la journée de mercredi, alors que le programme officiel prévoyait plutôt un finish jeudi…Mais là encore, attention aux nuances entre la théorie et la pratique. Rappelons que Groupe Bel est actuellement en 9e position, à 2h16’23’’ du premier Armel Le Cléac’h. Kito est également talonné par le bizuth Anthony Marchand (Espoir Région Bretagne) à seulement trois secondes dans son tableau arrière. Trois heures séparent le premier Britair du 18e Cheminée Poujoulat de Bernard Stamm. De écarts faibles donc et des marins reposés à la motivation affutée….attention...ça va chauffer !

Entre deux siestes de récup en Irlande, le skipper se confie sur ses "bobos" et son amour de La Solitaire : « C’est juste la vieillerie, c’est tout. Ca fait juste un peu mal. Surtout dans la colonne vertébrale. Les os ont de la mémoire. En 50 ans, on fait pas mal de bêtises et vient un moment où on les paye. Le Figaro n’arrange pas grand-chose. Le bateau est inconfortable, on se bagarre beaucoup sur l’eau, on matosse, le bateau tape beaucoup dans les vagues au près, on a une position de barre assez détestable. J’avais un peu oublié ces positions de barre avec le 60 pieds. Je ne supporte plus d’être dans cette position en virgule qui me fait terriblement mal au dos. On travaille toute l’année avec les « ostéos » pour amoindrir le mal. A Brest, j’étais bloqué pendant deux jours. J’ai failli ne pas repartir car j’étais incapable de bouger. Est-ce que c’est une course de maso ? Le plaisir, on ne sait pas où il est exactement mais il y en a, il y a une part de jubilation à faire ça, à se bagarrer, de jouer les bons coups. On ne s’ennuie jamais et ça reste une vraie course passionnante à vivre, même si elle est souvent cruelle. Ce n’est pas que ça nous fait du bien de nous faire mal, mais c’est une contrainte qu’on arrive à supporter. L’épreuve est sympathique. Il y a cette espèce de caravane et j’ai beaucoup de plaisir à retrouver les gens qui sont sur La Solitaire, pas uniquement les coureurs. Il y a aussi tout le staff, l’organisation, les journalistes, je trouve que c’est une ambiance bon enfant dont j’ai du mal à m’en passer.»

Classement général après trois étapes :
1-LE CLEAC'H Armel BRIT AIR Arrivé en 198h24'39"
2-GABART François SKIPPER MACIF 2010 + 01h17'52"
3-ROUXEL Thomas Crédit Mutuel de Bretagne + 01h36'58"
4-BEYOU Jérémie BPI + 01h48'11"
5-GREGOIRE Jeanne BANQUE POPULAIRE + 01h54'39"
6-MORVAN Gildas CERCLE VERT + 01h57'32"
7-TABARLY Erwan NACARAT + 01h57'48"
8-DELAHAYE Fabien PORT DE CAEN OUISTREHAM + 02h07'59"
9-de PAVANT Kito GROUPE BEL + 02h16'23"
10*- MARCHAND Anthony ESPOIR REGION BRETAGNE + 02h16'26"
Tout le classement : cliquez ici

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu