Avertir le modérateur

07/06/2009

Record de la Méd battu

Cela a failli être un record de lenteur!!!!

Un flux d'ouest modéré  aurait dû me propulser en 30 heures à Carthage mais la Méditerranée, fidèle à sa réputation, a été plus capricieuse que ce que les fichiers météo ne prédisaient..

Dès le départ à Marseille, mardi soir, cela ne sentait rien de bon puisque c'est en tirant des bords que Groupe Bel devait sortir de la Baie. Plus au large, le vent était enfin au rendez vous pour une nuit sympa a 17 nœuds de moyenne. Mais cela ne durait pas et c'est sous spi et Grand voile haute que pendant 24h, je faisais le gros de la route vers la Tunisie.

Et dès que les côtes africaines furent en vue, le vent s'est évanoui totalement me laissant quelques heures encalminé et totalement perplexe.

Le record n'était plus d'actualité. Pourtant, il semblait facile à battre. 10 nœuds de moyenne sur 465 miles avec un bateau plus grand, plus puissant que le 40' du précédent détenteur.

Et pourtant...

A 30 miles de l'arrivée, il me restait 3 heures pour franchir la ligne et je marchais à 1,3 nœud sur le fond, et encore, grâce au courant. Une petite brise thermique se levait alors, 4/5 nœuds, mais pile dans l'axe du parcours!!!!

Le record était mort, l'espoir inexistant.

Mais bon il fallait au moins terminer le parcours et inscrire un temps de référence, même médiocre en Solo et en IMOCA.

Je relance le bateau au prés en tribord vers le large, le vent monte un peu 6/7 nœud et semble vouloir refuser, j'insiste sur ce bord et ajuste ma layline sur le cap Farina qui se trouve a 19 miles de Carthage. Bingo. Le bateau accélère, le vent adonne juste ce qu'il faut pour que je passe le cap sans revirer sur l'eau turquoise.

Il me reste une heure et demie tout juste pour faire ces 19 derniers miles et le bateau atteint 10 nœuds avec 8 nœuds de vent. Pas mal mais insuffisant. Dommage il va manquer quelques minutes. Tout ça pour çà....

Et puis le vent continue de monter doucement pour atteindre 10 puis 12 nœuds. L'espoir renait car Groupe Bel au reaching avec de telles conditions excelle. La vitesse du bateau atteint 12, 13 puis 14 nœuds. Il me reste 1 heure et 13miles.

Si le vent tient ça pourrait le faire. S'il baisse d'un nœud, C'est mort.

Et puis l'incroyable se produit, je passe la ligne avec 3mn29s d'avance sur le précédent record , sachant qu'il fallait le battre de plus d'1 minute pour qu'il soit officialisé, c'est donc 149 secondes qui me permettent de devenir le nouveau recordman de la Med en solo.

Je sais que ce record sera facile à battre, mais tout autant que le précédent.

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu