Avertir le modérateur

21/05/2008

La manœuvre du virement de bord

C’est la plus élémentaire, celle qui est apprise dans toutes les écoles de voile dès la première journée à tous les pratiquants du monde entier. Et pourtant, cette manœuvre, que chaque concurrent de cette transat a  déjà effectué plus d’un million de fois dans sa vie sur tout type de bateaux, reste l’une des plus difficiles à réussir en solitaire sur un IMOCA 60’.

Le vent a tourné, le front est passé, la bascule  à droite a eu lieu, il faut en profiter pour raccourcir la route et réduire l’angle de remontée au vent. On  navigue bâbord amure par 25 nœuds  de vent réel  sous trinquette et 2 ris dans la GV, La mer est chaotique.

 
Paré à virer ?

1/ Le ballast avant bâbord (qui sert avant tout a empêcher l’étrave du bateau des trop se soulever et cogner trop fort en retombant dans les vagues) est plein, il faut soit le vider soit le transférer (recommandé) cela peut prendre une dizaine de minutes selon les bateaux.

2/ Descendre la dérive au vent, c’est plus facile que de le faire après (la plupart des 60’ ont 2 dérives asymétriques, ce n’est pas pas le cas des 40’ ni d’AKENA et de CERVIN).

3/ Préparer la manœuvre, checker que rien ne coince devant, que les écoutes sont claires.

4/ Préparer les bastaques, il va falloir choquer la bastaque bâbord et reprendre la tribord après le virement.

5/ Libérer la rotation du mat (pour ceux qui ont un mat aile tournant comme PRB, CERVIN, AVIVA ou groupe Bel).

6/ Choquer un peu d’écoute de GV ou de chariot ou de hale-bas (selon le bateau) ou bien un peu des 3 en prévisions de la sortie de virement.

7/ Configurer le pilote automatique en mode "TACK".

8/ Qui vous demande: "are you sure you want to tack"

9/ Si vous êtes prêt, mais seulement si, répondre YES.

10/ En répondant Yes, vous avez déclenché le virement de bord, à savoir la rotation du bateau et c’est là que vous rêvez de 2 choses : avoir à bord un équipage de 12 équipiers baraqués pour vous aider ou bien de ressembler à une pieuvre avec 20 tentacules pour gérer le bouzou !!!!!!!

11/ Mais en fait vous n’avez pas le temps de rêver à tout ça mais seulement quelques secondes pour effectuer 10 choses à la fois.

12/ En répondant Yes, vous n’avez surtout pas oublier d’appuyer sur le bouton Tack du système de contrôle du système  hydraulique de quille qui va la faire passer automatiquement de bâbord vers tribord pendant que vous vous occupez du reste. Notez que cette manœuvre est la seule autorisée à être automatisée mais que certains anciens 60’ avaient des palans pour actionner la quille et que d’autres, comme AKENA ou CERVIN , ainsi que tous les 40’ n’ont pas de quilles basculantes (quilles fixes).

13/ Simultanément, vous devez choquer l’écoute tribord de trinquette, choquer la bastaque bâbord, border la bastaque tribord, border l’écoute de trinquette qui va battre violemment pendant quelques secondes qui se doivent d’être les moins nombreuses possible.

14/ La priorité est la tenue du mat donc la bastaque que l’on souque au max pour tendre l’étai.

15 / Avant de reprendre de la vitesse, on remonte la dérive au vent (tribord) et on règle le niveau de dérive sous le vent.

16 / On règle l’orientation du mat.

17/ on règle  la trinquette et la GV

18/ On ajuste le pilote pour reprendre la vitesse optimale.

19/ On souffle un peu avant de rentrer dans le bateau pour la tache la plus ingrate qui reste à faire :Matosser  Il faut passer tout le matériel (matos) de bâbord à tribord, plus de 400kg de voiles , de matériel de sécurité, d’outillage, de pièces de rechange, de bouffe , de fringues, etc. le bateau qui fait plus de 5m de large , gite à + 20° et cogne dans les vagues.

20/ En sueur, vous vérifier que le ballast avant tribord est plein  et vous espérez que le vent va rester stable quelques heures pour vous éviter de recommencer la manœuvre dans 5mn.

21/ Vous soufflez, buvez et vérifiez la route du bateau et les dangers aux alentours.

Celui la s’est bien passé mais il faut tellement peu de choses pour que cela se passe moins bien et que le bateau s’arrête, refuse de virer, se mette à contre, ou que, fatigué, vous ayez oublié de basculer la quille ou fermer la vanne de ballast pour que cette manœuvre devienne un vrai calvaire avec le bateau couché à 90° et la, les miles que vous aviez patiemment gagnés, soient perdus à jamais dans cette manœuvre de base…

Et des virements de bord, il va falloir en faire combien pendant cette Transat ?

 

Kito De Pavant

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu